FREN

Biscarosse en Republic RC-3 Seabee

Nous sommes le lundi 10 avril 2017, en vacances à Biscarosse. J'ai repéré que le club Aquitaine Hydravions basé à LFBS Parentis, propose des vols en Seabee et je me suis inscrite pour 18 heures.

Seabee

Le voilà, encore plus grand que je l'imaginais ! C'est un exemplaire de 1947 venu des US par container après un petit tour en Floride et remis en état, avec un moteur Lycoming GO-480-B (295 HP)

Prévol

Le pilote fait la prévol : ailes, empennages, flotteurs, train, pneus, hélice ... Le gouvernail est noir avec une tête de mort peinte dessus. Nous enfilons un gilet de sauvetage.

Lestage

Après consultation du shéma de masse et centrage sur l'ordinateur du Club House et vu l'emplacement du moteur en haut et en arrière, il faut ajouter du carburant et 30 kg de lest (le gros sac noir) dans le compartiment sous mes pieds de mon côté si je veux pouvoir choisir la place avant droite !

Tableau de bord

Un petit aperçu du bas du tableau de bord et des interrupteurs

Pedestal

du pedestal : pompe hydraulique manuelle devant, commande des volets en arrière gauche (bas-neutre-haut) et du train en arrière droit

Compensateur

du compensateur (la grosse manivelle, très sensible !) et du reverse (le bouton rouge)

Carburant

Remplissage du réservoir (un seul de 450 lbs)

Palonniers

les palonniers sont marrants !

Roulage

Le roulage se fait aux freins différentiels car la roue arrière est folle. Il n'est pas très aisé et la vue limitée à cause du train classique. Pour cette même raison, on décolle de la piste en herbe.

Décollage

Après le point fixe, le pilote monte le régime sur les freins, décolle sur la piste 09 à 55 kt et accélère à 80 kt pour grimper ensuite au cap 073° (voir carte SIA).

Montée

La montée se poursuit à 100 kt, 3000 rpm et vario à 500 ft/mn.

Rétroviseurs

On vérifie la rentrée du train dans les rétroviseurs à l'intérieur des flotteurs et la lumière bleue sur le tableau de bord

Lac

Nous voici au-dessus du lac de Biscarosse

Pompes à pétrole

Nous aperçevons les "shadoks de Parentis" qui sont des pompes à pétrole dispersées sur le lac et exploitées par le groupe canadien Vermilion.

Centre nautique

Puis le centre nautique de Biscarosse, pas loin de l'emplacement des anciens hangars Latécoère (il n'en reste pratiquement plus rien)

Volets

Les volets sont abaissés pour amerrir

Descente

L'avion perd de l'altitude et de la vitesse, il passe à 80 kt en vent arrière

Face au vent

Puis il est positionné face au vent à 75 kt, il n'y a pas d'obstacle alentour

Manettes

Réglage des manettes et vérification de la position du train qui doit être rentré

Cabré

Un peu de cabré

Toucher

Flouououf ! Le Seabee touche l'eau, le pilote garde la vitesse à 75 kt. Nous sommes au ras de l'eau comme dans un bateau !

Reverse

Il y a un petit plus sur cet avion : une reverse ou "marche arrière", bien pratique quand il faut accoster par exemple. C'est très efficace !

Déjeaugeage

Puis le Seabee déjauge. Régime provisoirement à 3400 t/mn, l'hydravion "monte" sur son redan pendant un moment pour prendre de la vitesse, puis décolle, on n'entend plus le bruit de l'eau sur la coque

Survol du lac

Survol de la surface du lac ...

Altitude

... à 300 ft d'altitude

Hourtiquets

Puis cap sur l'hydrobase des Hourtiquets, qui était avant la base commerciale d'Air France. Elle est maintenant zone militaire (avec autorisation exceptionelle d'opérer sur la rampe)

Train abaissé

Le pilote abaisse le train dans l'eau, beaucoup plus tôt que je ne le pensais !

Pollens de pins

Les flotteurs trempent dans une eau couverte de pollens de pins, ce qui la rend jaunâtre

Rampe La rampe se rapproche
Rampe

et hop, le Seabee grimpe dessus ! J'ai droit à un petit demi-tour sur la base.

Hôtel

Derrière l'arbre se trouve l'ancien hôtel d'Air France.

Pilotage

A mon tour de prendre le volant. Je ne suis pas très à l'aise, j'ai plus l'habitude du joystick. Mais l'expérience est géniale ! Un peu de croisière et un virage.

Retour

Retour sur la piste 09 en herbe de Parentis. Cette fois, le train doit être sorti !

Finale

Courte finale à 80 kt

Toucher

Toucher du train avant, puis la roue arrière se pose doucement quand la vitesse diminue

Roulage

Au roulage, il faut traverser la piste en dur

PA 18

et nous voilà revenus au hangar, où l'un des 3 PA 18-150 amphibies du club est sorti.

Eau

Mais oui, les hydravions aussi font pipi ! En fait, ils ne sont pas totalement étanches et pour les PA 18, il faut pomper l'eau dans les flotteurs en rentrant du vol. Il y avait aussi des éclaboussures d'huile sur l'empennage.

Un grand, grand merci à Dominique, mon pilote, pour m'avoir donné cette part de rêve !

(C) Annick Peyremorte, tous droits réservés - all rights reserved
Dernière mise à jour- Last update : 04 Mar 2019